lundi 2 mai 2016

Dégradé. Tarzan Arab Nasser.

Treize femmes attendent, clientes ou travailleuses, à l’intérieur d’un salon de coiffure étouffant à Gaza. Les garçons se canardent à l’extérieur et les femmes, dont la magnifique Hiam Abbass, avec leurs dilemmes : carré ou dégradé, sont de vraies résistantes aux jeux absurdes des mâles pétaradants. Nous transpirons avec elles et subissons les coupures d’électricité mais le maquillage de la future mariée est quelque peu longuet et la variété des personnages en atmosphère confinée déjà aperçue. « Caramel » 2.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire