dimanche 3 juillet 2022

Sous un soleil énorme. Lavilliers.

Cette fois l’indifférence l’a emporté sur le plaisir de retrouvailles avec le chanteur pour lequel j’avais collé des affiches à ses débuts
Le septuagénaire d'aujourd'hui figurait comme le seul français avec Juliette Armanet parmi les 50 albums musicaux de l’année écoulée retenus par les critiques du « Monde », c’est dire le désert.
La voix de Cantona, entre autres, minimise la force de l’emblématique « Qui a Tué Davy Moore » créé par Bob Dylan et popularisé par Greame Alwrigth, à propos de la responsabilité.
Ressortent, en regard de la pertinence de ce titre, la platitude et les facilités des dernières créations du Stéphanois en « Piéton de Buenos Aires »: 
« Personne ne demande qui je suis » 
c’est que là bas « Les Porteños sont fatigués ».
Revenu de « L’ailleurs », assis à la table du diable,  
« Une musique plane  
La nuit dans la pâleur des issues de secours
Où quelques sentinelles veillent sur le retour
Des naufragés perdus
Suspendus aux nacelles. » 
Mais des rimes déjà entendues : 
« C'est presque une attitude
ça devient une habitude »pèsent « Au cœur du monde ».
S’il a emprunté à des poètes considérables, ce n’est pas chez Cendrars, prince des « Voyages » qu’il a trouvé : 
« Voyages,  il y a  ceux qu’on fait et ceux qu’on imagine ». 
Il remet sur scène « les petits marquis » déjà entrevus naguère dans « Beautiful days » comme « Ta jupe largement fendue sur ton bas noir » dans « Noir tango ». 
« Je tiens d'elle » revient à Saint Etienne, 
« La misère écrasant son mégot sur mon cœur
A laissé dans mon sang sa trace indélébile », en 75. 
« Plus brave que belle, plus frère que fière » en 2021. 
 « Toi et moi »« On se caresse, on se dévore » rappelle d’autres rengaines  
Qui reconnaitra «  stomacale et livide » « La corruption » - à dénoncer- depuis un énigmatique « banquet de Platon » ?
On lui pardonnera comme on se pardonne nos emballements de jeunesse quand énormes furent les soleils ravageurs.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire